Premier article dans Courrier Cauchois

cc1.jpgL’atelier théâtre Barentin (l’A.T.B.), ouvert cette année, remporte un succès inespéré. Il affiche complet pour l’année 1993-1994. Il est donc prévu pour le printemps prochain un autre groupe .

M. Patrick Bentley. qui dirige l’A.T.B. est très satisfait de ce début a Barentin. Vingt personnes viennent chaque mercredi s’initier au théâtre. Ces comédiens en herbe ont entre 16 et 40 ans. Ce sont en majorité des étudiants. mais aussi des mères de famille, des personnes qui travaillent.

Chaque séance du mercredi commence par: « L’échauffement. le travail du corps, la maîtrise de soi, l’écoute de l’autre… », nous précise M. Bentley. Puis on y fait des exercices de mime: « Sans doute nous travaillerons avec le masques neutre et les masques de la comedia del arts ». Après tous ces exercices préalables à la préparation physique, « on passe à des improvisations… Improvisation seule, à deux, à plusieurs, où les personnages créés par les élèves-acteurs se rencontrent d’une façon inattendue… On fait du théâtre-figure ».

Qu’est-ce que le «théâtre-figure » ? Le théâtre-figure est la création d’une silhouette à partir d’éléments de costumes très divers et de cette silhouette, ils créent un personnage qui raconte son histoire. Ils le font vivre… Ce personnage va rencontrer d’autres personnages qui ont aussi été créés devant les autres… Ils vont se rencontrer et il se passe des choses… Quand ils auront bien créé leur personnage, je mettrai des textes dessus… Des textes imposés, mais ils devront garder « leur personnage ».

L’enthousiasme de M. Bentley est communicatif. Chacun reste libre tout en étant à l’écoute: « Tout cela reste encore très frais, très jeune… Il faut beaucoup de travail pour arriver à quelque chose de construit, mais il y a un grand plaisir de leur part et de la mienne parce que j’ai l’habitude de travailler dans le théâtre, je suis comédien.

M. Bentley est danseur semi professionnel. Il est devenu enseignant « par la force des choses ». Il a fait de la mise en scène dans le milieu scolaire: « J’ai beaucoup travaillé avec les jeunes ». Il a repris la scène à trente-trois ans au Théâtre des Deux-Rives « J’ai fait des stages avec eux, mais aussi en Suisse, en Angleterre. J’ai une formation très multiple… ». Stage avec Bézu au Théâtre des Deux-Rives: « J’appartiens maintenant à une petite compagnie qui s’appelle l’Acte qui essaie de faire des tournées de campagne. Installée à Val-de-Saâne… » Selon son expression: « Je touche au théâtre le plus possible… Théâtre des Ans ».

Ce groupe de l’A.T.B. paraît enthousiaste et motivé. « Je n’avais jamais rencontré un groupe si dynamique, si producteur depuis que j’enseigne », ajoute M. Bentley « Ils viennent et n’ont pas envie de repartir ».

Que prépare-t-on ? « On part sur un projet de représentation en fin d’année, en mai ou juin… On jouera au théâtre Montdory des petites scènes qu’ils auront travaillé… Des petites scènes à deux personnages (j’ai beaucoup de femmes et seulement trois garçons)… Si possible des scènes drôles, par exemple des textes de Guy Foissy, de Dubillard. La sélection n’est pas définitive ».

Il faut bien entendu insister sur le côté du « bonheur qu’on partage ». C’est bien l’avis de M. Lebret, premier adjoint au maire de Barentin qui assistait mercredi dernier au travail de l’atelier théâtre, notamment aux improvisations.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.