Catégorie : Presse

Paris-Normandie du 22 septembre 2017

On parle de nous dans le Paris-Normandie du 22 septembre 2017 :


Succès pour « votre maman »

Article du Courrier Cauchois du 2 décembre 2016 :


Paris-Normandie du 6 juin 2015

Dans Paris-Normandie ce jour :

atelier-pn


Bulletin municipal de Barentin d’octobre 2014

Article dans le bulletin municipal de Barentin d’octobre 2014 :

Bulletin municipal d'Octobre 2014

Bulletin municipal d’Octobre 2014


Anniversaire au cabaret (article Paris-Normandie)

Article de Paris-Normandie du jeudi 16 octobre 2014 :

BARENTIN. L’Atelier théâtre de l’Austreberthe a 20 ans.

Il propose un cabaret-spectacle salle Léo-Lagrange, demain vendredi.

Anniversaire au cabaret


Paris-Normandie du jeudi 16 octobre 2014

Paris-Normandie du jeudi 16 octobre 2014

L’Atelier théâtre de l’Austreberthe (AthéA) fête ses 20 ans. À cette occasion, il invite tous les anciens membres, ainsi que le public à assister à un cabaret-spectacle rétrospectif, salle Léo-Lagrange, demain vendredi…


L’AthéA à la page… Web

Un article sur l’AthéA dans le Courrier Cauchois du vendredi 30 août 2013 :

cc30-08-13


Une passion à transmettre

Courrier Cauchois du 14 septembre 2012 :

Du cours Florent à l’AthéA :

Une passion à transmettre

L’Atelier théâtre de l’Austreberthe, l’AthéA accueille cette année une nouvelle intervenante, Florence Labatut, issue du célèbre cours Florent. Rencontre avec une passionnée.

Depuis sa plus tendre enfance, Florence Labatut est une passionnée de théâtre et de spectacle. Après son baccalauréat, Florence Labatut s’inscrit à l’Ecole Florent (formation professionnelle du comédien) d’où elle sortira diplômée, ensuite tout en assurant son métier de d’intervenante artistique et de comédienne, elle poursuivra sa formation et ses études pour aboutir en 2011 à un Master 2 « Développement des publics de la culture » à l’université de Rouen avec la « Mention Bien ».
A 20 ans, en 1999, elle intervient dans son premier atelier-théâtre au théâtre éphéméride au Havre et au Théâtre des Bains Douches, mais aussi depuis dans des compagnies rouennaises : « Ça Va Aller », « Acid Kostic », « Un train en cache un autre », au « Pôle Image Haute-Normandie », au « Cirque-Théâtre d’Elbeuf »…
Elle n’intervient pas que dans les ateliers-théâtre traditionnels, elle s’occupe également d’ateliers en milieu carcéral, à la prison de Val de Reuil, ainsi qu’en milieu hospitalier, à l’hôpital psychiatrique d’Ymare et à Saint-Étienne-du-Rouvray.
« J’adapte au public que j’ai, j’essaie de construire un projet avec les équipes encadrantes, développe Florence. Le travail en prison est beaucoup plus facile qu’à l’hôpital psychiatrique, en prison nous travaillons principalement avec les « prisonniers modèles », ceux qui se comportent bien et qui ont envie de faire du théâtre, les détenus sont heureux de faire une activité, de ne pas penser à leur détention, de pratiquer une activité qui leur donne une ouverture à l’extérieur. C’est, pour moi, beaucoup plus difficile de travailler en hôpital psychiatrique où l’on peut voir des gens avec une détresse énorme, j’ai de l’empathie et ça me fait souvent mal de les voir dans cette détresse. »
Ce qu’elle aime dans un atelier-théâtre traditionnel, comme celui de Barentin, c’est de transmettre sa passion et son plaisir d’être sur scène. « Je tiens surtout à ce que chacun ait sa place dans le groupe, continue la comédienne. J’aime également travailler avec les enfants car j’aime bien l’imaginaire des enfants, il y a plein de choses à faire avec les enfants, le résultat est forcément différente des adultes. »
Florence Labatut interviendra à partir du mercredi 3 octobre 2012 dans le groupe « enfants » de l’AthéA (Atelier Théâtre de l’Austreberthe) pour la saison 2012/2013 (pour les 8 à 12 ans), les répétitions ont lieu les mercredis (sauf congés scolaires) de 14h à 15h30. Et dans le groupe « adultes vendredi », dont les répétitions ont lieu les vendredis (sauf congés scolaires) de 18h15 à 20h15.

 


Succès d’estime

Courrier Cauchois du 1er juin 2012 :

Les élèves adultes de l’Atelier Théâtre de l’Austreberthe (AthéA) ont présenté leurs travaux au théâtre Montdory, lors de ce week-end de Pentecôte, mais les spectateurs ne se sont pas précipités, ils ont sans doute voulu profiter du beau temps ailleurs.
Le groupe « adultes du vendredi » a interprété, samedi soir, la pièce « Je tremble » d’après Joël Pommerat. Une pièce d’un très grand pessimisme sur le destin de la société, mais vue parfois avec humour…
Le groupe « adultes du mercredi » a interprété, dimanche après-midi « l’Assemblée des femmes » de Robert Merle d’après Aristophane. Un retour dans un Athènes où les femmes ont pris le pouvoir…
Cette pièce sera rejouée à Pavilly dans la salle des gradins le samedi 9 juin.
Le groupe « ados » jouera ce samedi 2 juin à la salle Jaoui-Bacri.


Belles prestations de l’AthéA

Courrier Cauchois du 20 mai 2011 :

Vendredi et samedi dernier, les comédiens amateurs de l’Atelier Théâtre de l’Austreberthe (AthéA) ont présenté leurs travaux de fin d’année.
En première partie, une comédie de Jean-Michel Ribes, « Musée haut, musée bas » par le « groupe du mercredi », mise en scène par Gil, où les tableaux prenaient des formes particulières, les spectateurs barentinois ont visité avec humour ces salles de musée, où l’on pu même voir un mammouth.
Puis, le « groupe du vendredi » interpréta « Richard III » de William Shakespeare, mis en scène par Hélène et Lydie, une tragédie où les seuls décors étaient les lumières, avec un Richard qui prenait une joie immense à tuer ses congénères…
L’Athéa sera de retour sur les planches du Théâtre Montdory le dimanche 29 mai à 17h30 avec une création : « Demain il fera beau », dans le cadre du week-end de théâtre amateur de Barentin. Entrée : 9€-6€. Spectacle tout public.


AthéA et Anne Baquet

Courrier Cauchois du 21 janvier 2011 :

Ce vendredi au théâtre Montdory :

AthéA et Anne Baquet

Ce soir, vendredi 21 janvier, à 20h30 au théâtre Montdory, le service culturel de la ville de Barentin présente le programme culturel pour le premier semestre 2011. Ce sont les comédiens de l’Athéa (Athelier Théâtre de l’Austreberthe) qui présenteront les évènements de cette première partie de l’année, où l’on pourra gagner des places pour les spectacles par tirage au sort.
En deuxième partie, les spectateurs pourront découvrir Anne Baquet avec son spectacle désopilant « Non, je ne veux pas chanter ! ».
Après cinq années passées à Saint-Pétersbourg (Russie) où elle fait ses études musicales (chant), Anne Baquet complète sa formation en France par des cours de danse et de comédie. Son goût pour la diversité la mène à se produire dans la compagnie Karine Saporta (France, Japon, Italie, Portugal), le cirque de Barbarie (Berlin), à travailler avec Marcel Azzola, Elisabeth Wiener, Renaud Fontanarosa, Mickael Nyman…
En 1997, elle décide avec Claudine Allegra (chorégraphe) de monter son propre récital « J’aurais voulu dev’nir chanteuse », un univers allant de Bach à Bernstein en passant par Poulenc. Elle le crée à Paris et le tourne en France. On lui décerne le prix Charles Oulmont. C’est tout naturellement qu’en 1999, elle crée un nouveau spectacle uniquement composé de créations à Montreux (Suisse), à Paris, et en tournée (enregistrement du CD chez Scalen, elle obtient les « clés Télérama »). À cette occasion, on peut l’entendre aux Victoires de la Musique Classique de même qu’aux concerts qu’elle présente : « La nuit des Musiciens » organisée par la Spedidam et les deux soirées « Talent Midem Adami ».
Entrée Gratuite.