L’AthéA en deuil

C’est avec une grande tristesse que nous apprenons le décès de notre vice-présidente d’honneur, Christine Jules.2004-11

C’est samedi soir qu’elle a rendu son dernier souffle à la clinique Mathilde. Passionnée de l’école publique et de théâtre, elle a mené ses deux passions sur tous les fronts. Elle était encore présidente du comité des fêtes de la jeunesse de Barentin (elle organisait encore au mois de juin, la dernière fête de la jeunesse du département) et vice-présidente de l’AthéA.

Nous adressons nos plus sincères condoléances à son mari, ainsi qu’à ses enfants et petits enfants.

Christine Jules est une des membres fondatrices de l’atelier-théâtre de Barentin (ATB), devenu AthéA.
Elle a participé en tant que comédienne à tous les succès de l’AthéA : Coiffure pour dames, Pigeon Vole, 14 février Saint-Valentin, Le cimetière des éléphants ou Commissaire Badouz. Et tant que sa santé le lui permettait, elle participait également à tous les spectacles de fin d’année de l’atelier-théâtre. Une passion qui ne l’a jamais quittée, tant qu’elle a pu, elle venait voir les pièces au théâtre Montdory.
Son inhumation aura lieu le jeudi 31 octobre 2013 à 16h30 à l’église de Barentin.

Gardons d’elle des souvenirs de théâtre :

Les parents trinquent :


Poupette dans Badouz :

badouz

Le cimetière des éléphants (son plus grand succès) :

cimetiere

De gauche à droite : Catherine Lacroix, Christine Jules, Simone Duparc et Martine Davy.

Dans Barouf à Chioggia de Goldoni (ici avec Victor Bidaux) :