Une passion à transmettre

Courrier Cauchois du 14 septembre 2012 :

Du cours Florent à l’AthéA :

Une passion à transmettre

L’Atelier théâtre de l’Austreberthe, l’AthéA accueille cette année une nouvelle intervenante, Florence Labatut, issue du célèbre cours Florent. Rencontre avec une passionnée.

Depuis sa plus tendre enfance, Florence Labatut est une passionnée de théâtre et de spectacle. Après son baccalauréat, Florence Labatut s’inscrit à l’Ecole Florent (formation professionnelle du comédien) d’où elle sortira diplômée, ensuite tout en assurant son métier de d’intervenante artistique et de comédienne, elle poursuivra sa formation et ses études pour aboutir en 2011 à un Master 2 « Développement des publics de la culture » à l’université de Rouen avec la « Mention Bien ».
A 20 ans, en 1999, elle intervient dans son premier atelier-théâtre au théâtre éphéméride au Havre et au Théâtre des Bains Douches, mais aussi depuis dans des compagnies rouennaises : « Ça Va Aller », « Acid Kostic », « Un train en cache un autre », au « Pôle Image Haute-Normandie », au « Cirque-Théâtre d’Elbeuf »…
Elle n’intervient pas que dans les ateliers-théâtre traditionnels, elle s’occupe également d’ateliers en milieu carcéral, à la prison de Val de Reuil, ainsi qu’en milieu hospitalier, à l’hôpital psychiatrique d’Ymare et à Saint-Étienne-du-Rouvray.
« J’adapte au public que j’ai, j’essaie de construire un projet avec les équipes encadrantes, développe Florence. Le travail en prison est beaucoup plus facile qu’à l’hôpital psychiatrique, en prison nous travaillons principalement avec les « prisonniers modèles », ceux qui se comportent bien et qui ont envie de faire du théâtre, les détenus sont heureux de faire une activité, de ne pas penser à leur détention, de pratiquer une activité qui leur donne une ouverture à l’extérieur. C’est, pour moi, beaucoup plus difficile de travailler en hôpital psychiatrique où l’on peut voir des gens avec une détresse énorme, j’ai de l’empathie et ça me fait souvent mal de les voir dans cette détresse. »
Ce qu’elle aime dans un atelier-théâtre traditionnel, comme celui de Barentin, c’est de transmettre sa passion et son plaisir d’être sur scène. « Je tiens surtout à ce que chacun ait sa place dans le groupe, continue la comédienne. J’aime également travailler avec les enfants car j’aime bien l’imaginaire des enfants, il y a plein de choses à faire avec les enfants, le résultat est forcément différente des adultes. »
Florence Labatut interviendra à partir du mercredi 3 octobre 2012 dans le groupe « enfants » de l’AthéA (Atelier Théâtre de l’Austreberthe) pour la saison 2012/2013 (pour les 8 à 12 ans), les répétitions ont lieu les mercredis (sauf congés scolaires) de 14h à 15h30. Et dans le groupe « adultes vendredi », dont les répétitions ont lieu les vendredis (sauf congés scolaires) de 18h15 à 20h15.